Michel Deguy

El Vikipedio, la libera enciklopedio
Salti al navigilo Salti al serĉilo
Michel Deguy
Persona informo
Naskiĝo 25-an de majo 1930 (1930-05-25) (89-jara)
en Parizo
Lingvoj franca lingvo
Ŝtataneco Francio
Okupo
Okupo poeto • universitata profesoro • ĉefredaktisto
Information icon.svg
vdr

Michel DEGUY, naskiĝinta en Parizo la 23-an de majo 1930 estas agregaciulo pri filozofio[1], kaj franca poeto kaj eseisto.

Biografio[redakti | redakti fonton]

Proksima al Jacques Derrida, emerita beletroprofesoro (Universitato de Parizo, Universitato Parizo-VIII), Michel Deguy partoprenas krome al revuoj Critique (redakciokoncilio) kaj Les Temps modernes. Li prezidis de 1989 kaj 1992 la Collège international de philosophie [internacifilosofia kolegio] kaj de 1992 ĝis 1998 la Maison des écrivains [verkistdomo].

Li estis supera instruisto en liceo Buffon samtempe kun Maurice Clavel en la 1960-aj jaroj, en liceo Claude-Bernard kaj en Centre Universitaire de Vincennes (universita centro de Vincennes).

Ĉefredaktoro de la revuo Po&sie, kiun li kreis en 1977. Li direktis la cipM [centro internacia de poezio de Marsejlo] de 1997 ĝis 1999.

Petita de la filo de Gaston Gallimard, Michel Deguy apartenis al komitato de legado de Gallimard de 1962 ĝis 1987[2].

En 1962, li ricevis la premion Max Jacob, en 1998, la grandan nacian premion de poezio, en 2000, la grandan premion de poezio de la Société des gens de lettres kaj en 2004, la grandan premion de la Franca Akademio.

Opinioj[redakti | redakti fonton]

En 2012, kun pluraj aliaj intelektuloj, li subskribas artikolon en Le Monde favore al prezidenta kandidato François Hollande titolita «Kial ni voĉdonu François Hollande» en kiu li klarigas la «neprajn argumentojn elekti François Hollande prezidenton de la Respubliko[3].

Familio[redakti | redakti fonton]

Li estas la patro de komediistino Marie-Armelle Deguy.

Verkaro[redakti | redakti fonton]

  • Les Meurtrières, Paris, Pierre Jean Oswald, 1959, 63 p.
  • Fragment du cadastre, Paris, Gallimard, coll. « Le Chemin », 1960, 156 p.
  • Poèmes de la presqu’île, Paris, Hermann, coll. « Le Chemin », 1961, 149 p.
  • Le Monde de Thomas Mann, Paris, Plon, 1962, 168 p.
  • Biefs : poèmes, Paris, Gallimard, coll. « Blanche », 1964, 164 p.
  • Actes, Paris, Gallimard, coll. « Le Chemin », 1966. 301 p.
  • Ouï dire, Paris, Gallimard, coll. « Blanche », 1966, 109 p.
  • Histoire des rechutes, Paris, Éditions Promesse, coll. «Diptyque», 1968, 33 p.
  • Figurations : poèmes, propositions, études, Paris, Gallimard, coll. «Le Chemin», 1969, 272 p.
  • Poèmes 1960-1970, préface d’Henri Meschonnic, Paris, Gallimard, coll. «Poésie», (90), 1973, 143 p.; réédité en 1998
  • Tombeau de Du Bellay, Paris, Gallimard, coll. « Le Chemin », 1973, 234 p.; réédité en 1989
  • Coupes, Luxembourg, Origine, coll. « Le Verger », (18), 1974, 33 p.
  • Interdictions du séjour, Paris, L’Énergumène, 1975, 38 p.
  • Reliefs, Paris, Éditions D’atelier, 1975, 143 p.
  • Abréviations usuelles, Malakoff, Orange Export Ltd, coll. « Chutes », 1977 [s.n.]
  • Jumelages, suivi de Made in USA : poèmes, Paris, Le Seuil, coll. « Fiction & Cie », 1978, 232 p.
  • Vingt poètes américains, Paris, Gallimard, coll. « Du monde entier », 1980, 495 p. [éd. bilingue]
  • Donnant, Donnant : cartes, airs, brevets, Paris, Gallimard, coll. « Le Chemin »), 1981, 140 p.
  • La Machine matrimoniale ou Marivaux, Paris, Gallimard, coll. « Le Chemin », 1982, 292 p., avec une bibliographie
  • René Girard et le problème du Mal, Paris, Grasset, 1982, 333 p.
  • Gisants. Poèmes, Paris, Gallimard, 1985, 139 p. - Prix Mallarmé
  • Brevets, Seyssel, Champ Vallon, coll. « Recueil », 1986, 260 p.
  • Choses de la poésie et affaire culturelle, Paris, Hachette, 1986, 220 p.
  • Poèmes II. 1970-1980, Paris, Gallimard, coll. « Poésie », (205), 1986, 183 p., postface de l’auteur
  • La poésie n’est pas seule : court traité de poétique, Paris, Le Seuil, coll. « Fiction & Cie », (99), 1987, 185 p.
  • Le Comité. Confessions d’un lecteur de grande maison, Seyssel, Champ Vallon, 1988, 206 p.
  • Du sublime, Paris, Belin, 1988, 259 p.
  • Arrêts fréquents, Paris, A. M. Métailié, coll. « L’Élémentaire », 1990, 119 p.
  • Au sujet de Shoah, le film de Claude Lanzmann, Paris, Belin, coll. « L’Extrême contemporain », 1990, 316 p.
  • L’Hexaméron : il y a prose et prose
  • Aux heures d’affluence. Poèmes et proses, Paris, Le Seuil, coll. « Fiction & Cie », 1993, 200 p.
  • À ce qui n’en finit pas. Thrène, Paris, Le Seuil, coll. « La Librairie du XXe siècle », 1995 [s.n.]
  • À l’infinitif, Paris, Éditions La Centuplée, 1996, 56 p.
  • L’Énergie du désespoir, ou d’une poétique continuée par tous les moyens, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Les essais du Collège international de Philosophie », 1998, 119 p.
  • Gisants. Poèmes III. 1980-1995, Paris, Gallimard, coll. « Poésie », 1999, 239 p.
  • La Raison poétique, Paris, Galilée, coll. « La Philosophie en effet », 2000, 221 p.
  • L’Impair, Tours, Farrago, 2000 [2001], 155 p.
  • Spleen de Paris, Paris, Galilée, 2000, 54 p.
  • Poèmes en pensée, Bordeaux, éd. Le Bleu du ciel, 2002, 59 p.
  • L’Amour et la vie d’une femme, Bordeaux, éd. Le Bleu du ciel, juillet 2004, non paginé, hors commerce
  • Chirurgie esthétique, Michel Deguy/Bertrand Dorny, 12 ex. photocopiés, accompagnés de collages originaux de Bertrand Dorny, Paris, Galerie Thessa Herold, 2004, 12 p.
  • Au jugé, Paris, Galilée, 2004, 213 p.
  • Sans retour. Être ou ne pas être juif, Paris, Galilée, 2004, 134 p.
  • Recumbents: poems. With « How to name » by Jacques Derrida, translations, foreword, and notes by Wilson Baldridge, Middletown, Wesleyan University Press, 2005, 236 p.
  • Le Sens de la visite, Paris, Stock, coll. « L'Autre Pensée », 2006, 353 p.
  • Des poètes français contemporains, kun Robert Davreu kaj Hédi Kaddour, Éditions ADPF, Paris, 2006, 130 p.
  • Réouverture après travaux, frontispice de Valerio Adami, Paris, Galilée, 2007, 271 p.
  • Desolatio, Paris, Galilée, 2007, 97 p.
  • Grand cahier Michel Deguy, collectif coordonné par J.-P. Moussaron, Coutras, éd. Le Bleu du ciel, 2007, 334 p.
  • La Fin dans le monde, Paris, Hermann, coll. «Le Bel Aujourd'hui», 2009
  • L’État de la désunion, Paris, Galaade, 2010, 48 p.
  • Écologiques, Paris, Hermann, coll. «Le Bel Aujourd'hui», 2012, 260 p.
  • La Pietà Baudelaire, Paris, Belin, coll. « L'extrême contemporain », 2013.
  • La Vie subite, Paris, Galilée, 2016.
  • L'envergure des comparses: écologie et poétique, Paris, Hermann, coll. «Le Bel Aujourd'hui», 2017.
  • Poèmes et Tombeau pour Yves Bonnefoy, La robe noire, 2018, 102p.

Kritika bibliografio[redakti | redakti fonton]

  • Max Loreau, Michel Deguy. La poursuite de la poésie tout entière, Gallimard, coll. « Le Chemin », 1980.
  • Jean-Pierre Moussaron, La Poésie comme avenir. Essai sur l'œuvre de Michel Deguy, précédé de « Syllabe », de Jacques Derrida, Le Griffon d'argile/Presses universitaires de Grenoble, coll. « Trait d'union », Sainte-Foy/Grenoble, 1992.
  • Hélène Volat et Robert Harvey, Les écrits de Michel Deguy : Bibliographie, 1960-2000, IMEC, coll. « Inventaires », Paris, 2002.
  • Martin Rueff, Différence et identité. Michel Deguy, situation d'un poète lyrique à l'apogée du capitalisme culturel, Hermann, Paris, 2009.

Kolokvo[redakti | redakti fonton]

  • Michel Deguy. L'allégresse pensive, Martin Rueff (dir.), Paris, Belin, coll. «L'extrême contemporain», 2007, 575 p.; Centre culturel international de Cerisy-la-Salle, Manche, 2006

Honoraĵoj[redakti | redakti fonton]

Premioj[redakti | redakti fonton]

Honoraĵoj[redakti | redakti fonton]

Notoj kaj referencoj[redakti | redakti fonton]

  1. [1]
  2. Michel Deguy, Confession d'un lecteur de grande maison,1988
  3. «Pourquoi il faut voter François Hollande», lemonde.fr, 4a de majo 2012.
  4. Archives des nominations et promotions dans l'ordre des Arts et des Lettres.

Eksteraj ligiloj[redakti | redakti fonton]